Maison des Sancerre

Que se passe t-il dans les vignes de #Sancerre tout au long de l’année?

LA CONDUITE DE LA VIGNE

La vigne est une liane à domestiquer. Le vigneron n’a de cesse de la maintenir, de la limiter, de l’aérer et de la surveiller. Le premier choix sera celui du jeune plant par une sélection du cépage et d’un porte-greffe adapté au terrain.

la Taille de la vigne

Ce travail manuel est effectué de Novembre à Mars souvent avec des conditions météo difficiles. La taille conditionne la qualité de la vendange et la longévité de la vigne. Elle est raisonnée, précise et réglementée par le cahier des charges de l’A.O.C. Sancerre.

Les vignerons se tournent maintenant vers la taille Guyot Poussard qui améliore la circulation de la sève et prolonge la vie des ceps.

L’accolage

Au beaux jours vers le mois de juin et au fur et à mesure que la vigne pousse, la végétation doit être maintenue verticale entre deux fils pour pouvoir circuler dans le rang, favoriser la photosynthèse et aérer la future vendange.

La plupart des jeunes de la région, ont déjà travaillé dans un domaine à cette période là, entre deux examens, ils prennent de la mine..! Une manière de joindre l’utile à l’agréable.

L’ébourgeonnage

Complémentaire de la taille, il permet d’éliminer les rameaux inutiles pour (obtenir) une meilleure répartition des raisins et aération du feuillage.

Le rognage permet de limiter la croissance de la vigne et favorise la maturation du raisin. La hauteur de coupe détermine une surface foliaire qui doit être en équilibre avec le nombre de raisins.

Un effeuillage au niveau des raisins pratiqué du coté du soleil levant favorise l’élimination de la rosée matinale et diminue les risques de pourriture.

Le vigneron doit également protéger la vigne des maladies. Tout le travail fait en amont au niveau du végétal permet de diminuer les risques (maitrise de la vigueur, taille moins mutilante, étalement de la végétation…). A cela s’ajoute un travail d’observation individuelle et collectif très important permettant des soins et des pratiques culturales soucieux du respect de l’environnement et des équilibres naturels qu’ils soient durables, biologiques ou biodynamiques.